Comment bien prier

   

                                             COMMENT BIEN PRIER

La prière nous sert à alléger notre souffrance et, si Dieu le veut, nous obtenons la guérison. Ainsi donc quand vous priez pour obtenir une grâce, ne manquez pas d'ajouter « Mais que votre volonté soit faite »

 

Que de gens qui font du mal à leur prochain en actions, en pensées ou en paroles, et qui s'étonnent de prier beaucoup pour leurs satisfactions sans voir leurs vœux exaucés. Que ces personnes réalisent bien que le mal qu'elles font à d'autres ne peut pas engendrer du bien à leur égard.

 

Il y a deux manières de guérir par la prière. Il y a celle de la foi pure qui croit avec confiance que Dieu peut guérir celui qui en fait la demande ou que celle-ci soit formulée.

 

Il y a celle qui préfère le pélerinage, l'adoration et l'hommage rendus aux lieux saints. Celle-là a besoin du magnétisme des lieux consacrés et du magnétisme de la foule.

 

Il y a des personnes qui réclament à Dieu leur guérison et qui le font certes avec foi et grande piété et qui, pourtant, ne reçoivent pas de réponse à leurs prières.

 

Parmi ces personnes, il y a deux cas distincts : il y a celles dont la foi est si forte, si sincère qu'elle équivaut à un fiat, et Dieu laisse la souffrance les purifier parce que les épaules de celle-ci peuvent supporter le fardeau sans faiblir. La douleur est destinée à la purification de l'être et celui qui offre avec foi et soumission ses douleurs à son Père, celui-là avance sur le chemin de la perfection et se rapproche du Père à grand pas : c'est une guérison, mais elle n'ai pas physique, elle est spirituelle.

 

Il y a celles qui prient, mais que Dieu n'exauce pas, parce que la vraie prière, pour un chrétien doit se traduire en actes ; il n'y a pas de vraies prières qui ne soient accompagnées d'actes de charité ; et non pas de cette charité voyante et dégradante qui consiste seulement à donner d'un grand geste au pauvre dans la rue ou à se faire inscrire sur une liste de bienfaisance, mais de cette charité du cœur qui donne aussi bien de son temps, de son argent, de son cœur ; car la charité n'est pas seulement un acte extérieur et le ciel ne voit pas le geste mais l'intention. Si votre cœur s'émeut à la vue d'une souffrance et que vous vous employez à la soulager avec pitié et délicatesse, alors le Ciel en tient compte car le Christ a dit « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé moi-même »

 

A la base de la guérison par la prière, il y a la foi, car, sans la foi, il n'y a pas de prière. L'incroyant ne prie pas ; puisqu'il ne croit en rien, il n'a donc aucune raison de s'adresser à une force dont il nie l'existence.

                                         daniel.guerisseur.spirituel@gmail.com

 

DECORTE Daniel, lieu dit Sévirac, 34390, Colombières Sur Orb - 06.81.04.20.13